Peut-on être gourmand et éthique ?

Publié le : 29 décembre 20213 mins de lecture

Depuis quelques années, de nombreux consommateurs ont pris conscience de l’impact de leur alimentation quotidienne sur l’environnement. C’est alors qu’est apparue l’idée de consommation responsable. Vous voulez vous faire plaisir sans ignorer votre conscience écologique ? Il est possible de rester gourmand et de manger de manière éthique. Comment procéder ?

Privilégier les produits locaux et aller au marché !

Il est conseillé de consommer et de concocter des légumes et des fruits issus de l’agriculture locale et biologique. Manger de saison permet également de limiter votre impact environnemental. Pour ce faire, vous pouvez consulter les calendriers des fruits et légumes de saison disponibles sur Internet. Évitez les aliments qui ont parcouru de longues distances pour arriver dans votre assiette.

Il suffit de vous rendre au marché local le plus proche pour acheter vos légumes et fruits frais. Il est même possible de trouver des produits biologiques, c’est-à-dire sans pesticides. Le mieux est d’acheter directement à l’agriculteur. De cette façon, vous êtes bien informé de l’origine de vos aliments.

Revoyez votre consommation de viande et de poisson !

Manger moins de viande est le moyen le plus efficace de limiter votre empreinte écologique. Par exemple, les steaks nécessitent une énorme quantité d’eau pour être produits. En outre, si vous réduisez votre consommation de viande, vous protégez les forêts. Comme dans le cas de la déforestation en Amazonie, l’agriculture intensive en est le principal facteur.

Si vous êtes amateur de poissons, vous devez bien les choisir. Vous ne devez pas consommer de thon rouge, de requin et d’espèces menacées de haute mer comme l’empereur ou le flétan. Pensez également à varier les plaisirs. Comme il existe des dizaines d’espèces, vous pouvez trouver dans le commerce du thon tropical, des crevettes, du saumon d’élevage et du merlu d’Alaska. Si vous variez vos choix de poissons, vous contribuez à lutter contre la surpêche.

Fans de chocolat et de biscuits : assurez-vous de vérifier leur origine !

Lorsque vous achetez vos biscuits ou votre pâte à tartiner au chocolat préférés, assurez-vous qu’ils ne contiennent pas d’huile de palme. Pour ce faire, il suffit de vérifier les informations figurant sur l’emballage.  L’huile de palme est largement utilisée dans les produits alimentaires industriels en raison de son faible coût. Cependant, la production d’huile de palme est responsable d’une déforestation massive qui perturbe l’équilibre écologique.

Ensuite, n’oubliez pas que le lait n’est pas bon pour la digestion et qu’en plus il ne rime pas avec bien-être animal, vous pouvez essayer de vous en passer. Vous pouvez vous tourner vers les laits végétaux comme le lait d’amande, le lait de noisette, le lait de quinoa, le lait de riz, le lait d’avoine, etc.

Comment réaliser des muffins fondants ?
Comment fabrique t-on un chocolat artisanal ?

Plan du site